Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Les Églises et le réchauffement climatique dans la perspective d'Unité des chrétiens

Le numéro de juillet 2015 de la revue Unité des chrétiens propose une belle gamme d'articles sur différents aspects de l'engagement, de la spiritualité et de la réflexion des chrétiens face à la question du réchauffement climatique.

Les auteurs du dossier viennent des Églises anglicane, orthodoxe, adventiste, luthérienne, catholique, unie et leurs contributions nous donnent, selon le rédacteur en chef frère Franck Lemaître, “l'occasion de mesurer ce que des chrétiens entreprennent déjà, avec créativité, et ce que les Églises peuvent préconiser : pour la sensibilisation des fidèles, pour la prière et pour l'action individuelle et collective…”

Les premiers mots de chaque article se déclinent comme un véritable programme : sensibiliser, consommer sobrement, respecter, jeûner, prier, prêcher, semer l'espérance. Au fil des pages, on peut découvrir le défi de gérer l'immense parc immobilier de l'Église d'Angleterre de façon plus écologique, ou apprendre ce que le mouvement des Églises vertes au Canada a réussi à mettre en place depuis des années. Mgr Job de Telmessos nous ouvre des perspectives sur le principe de la modération et du jeûne comme partage dans une réflexion orthodoxe, et l'adventiste Gabriel Monnet invite à voir comment vivre chaque semaine le sabbat est l'affirmation d'un profond respect pour la création. Pour sa part Martin Kopp revient sur la conversion des protestants au jeûne pour le climat ; enfin, sœur Dominique de Taulignan et David Fines ouvrent respectivement des perspectives sur la prière et la prédication.

Ces pages offrent de belles pistes de travail dans le domaine de l'écologie pour des Églises, paroisses et groupes œcuméniques à la base, dans la perspective de « Paris Climat 2015 » et bien au-delà, et sont dans l'esprit du paragraphe 9 de la Charte oecuménique:

Nous voulons coopérer ensemble à créer des conditions de vie durables pour l'ensemble de la création. Responsables devant Dieu, nous devons dégager et développer des critères communs pour déterminer ce que les hommes peuvent sans doute faire d'un point de vue scientifique et technologique, mais ne doivent pas faire d'un point de vue éthique”.

Le numéro peut être commander sur le site Unité des chrétiens.

Jane STRANZ